Interview Emilie – élève « Devenir sophrologue »

Nous avons rencontré Émilie,

qui a commencé la formation « Devenir sophrologue » en décembre 2021.

Voici son témoignage !



  • Bonjour Emilie, peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

Je suis une jeune femme (42 ans, c’est encore jeune, non ?) qui aime les gens, très empathique, ayant à cœur de comprendre le monde qui m’entoure et tous ceux qui gravitent autour. Un poil rêveuse bien que les pieds sur terre. Tantôt mélancolique, tantôt loufoque (bien plus souvent), je me plais à évoluer dans un environnement harmonieux, bienveillant, coloré, créatif et joyeux.

Je suis maman de deux charmants garçons de 14 et 10 ans qui ne me mènent jamais la vie dure (non, non) mais qui me font grandir et revoir mes principes et positions régulièrement (pour ne pas dire tout le temps).

J’ai fait l’essentiel de ma carrière dans la même société, une entreprise qui offre des prestations de conseil à de grands industriels notamment. J’ai commencé toute petite, en tant qu’assistante de gestion puis de direction pendant une quinzaine d’années où je me suis évertuée à créer du lien entre tous, rendre la vie plus belle au quotidien, rendre service et trouver des solutions, toujours. Puis responsable RH depuis bientôt 3 ans. Un rôle pas évident à endosser au démarrage tant j’étais pétrie de doutes et de peurs de mal faire, de ne pas être à la hauteur. Un changement de posture avec des collègues de travail que je connaissais par cœur. Aujourd’hui, je suis ravie de contribuer à mon échelle à ce que chacun s’ouvre et ai envie de faire un pas vers l’autre, de collaborer, d’apprendre et de grandir ensemble, mais aussi de passer de bons moments où l’humour est évidemment de la partie. Je m’attache à m’assurer au quotidien que toutes les conditions sont réunies pour une bonne qualité de vie au travail et au maintien de la santé mentale et physique de mes collaborateurs et managers (et cela est loin d’être un long fleuve tranquille).


  • Tu es en formation de sophrologue, avec Vibre. Quel était ton besoin ?

Me sentir enfin alignée avec celle que je suis/veux être. Rallumer ma flamme, mon envie de mettre mon empathie au service de ceux qui souhaitent évoluer vers un mieux-être, grandir en toute autonomie, apprivoiser leurs émotions, développer leur potentiel et leur permettre d’être pleinement eux-mêmes, bien dans leurs baskets.


  • Pourquoi avoir choisi Vibre ?

Il paraît que choisir c’est renoncer. S’il est sûr que j’ai une sainte horreur de cette phrase, choisir Vibre n’a fait l’objet d’aucun renoncement, bien au contraire ! Le jour où j’ai décidé de rejoindre Vibre, mon chemin s’est éclairci. Je prenais enfin une décision pour moi et moi seule, et une belle décision qui me réserve encore bien des surprises, j’en suis convaincue.

Vibre, c’est une évidence. Déjà le nom me plaît et vibre en moi. Des mots sur le site internet qui m’ont tout de suite parlés et touchés. Puis une rencontre (téléphonique) avec Anne, la dirigeante, comme elles sont rares, inspirantes et magiques à la fois.

Outre ces raisons qui suffisent déjà à elles-mêmes, Vibre propose une formation longue durée, laissant grande place à l’expérimentation et à l’assimilation, des sessions à taille humaine, un accompagnement de proximité, sur-mesure, tout du long. La variété de ses formateurs et le programme ont fini de me convaincre (si tant est qu’il y en ait eu vraiment besoin).


  • Que penses-tu de cette formation ?

Des contenus riches, une Direction et une équipe pédagogique au top, de belles rencontres, un suivi aux petits oignons. Tout est fait pour qu’on s’y sente bien, comme dans un cocon.


  • Recommandes-tu cette formation ? Pourquoi ?

Oh que oui ! C’est si bon d’évoluer dans un cadre si bienveillant. S’il y a bien un endroit où je me sens libre d’être moi-même, d’essayer, de me tromper, et même de réussir, c’est bien ici. Tout est parfait !


  • On te souhaite quoi, pour la suite ?

De trouver le chemin de la sérénité et de la congruence.


  • Allez, pour la fin, un livre, un film… à conseiller ?

Je dirai “Changer l’eau des fleurs” de Valérie Perrin. Un livre magique, doux et sensible qui m’a profondément émue et que j’aurais plaisir à lire, encore et encore.

Et puis aussi « Cessez d’être gentil, soyez vrai » de Thomas d’Ansembourg, définitivement un homme qui m’inspire beaucoup !


  • Un enseignement, une devise ?

Difficile de faire un choix mais je citerai Socrate : “Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien, tandis que les autres croient savoir ce qu’ils ne savent pas.”



Merci Émilie pour ce beau témoignage, et on te souhaite de continuer à vibrer professionnellement et personnellement !


Interview Emilie – élève « Devenir sophrologue »

Laisser un commentaire

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :